Sens de l’indécence

 

Indécent: qui est contraire à la bienséance. Bienséance : caractère de ce qui va bien, de ce qui convient, conduite en rapport avec les usages, respect de certaines formes.

L'indécent, l'indécent féminin, le féminin

L’ indécence, au-delà de sa connotation sexuelle, a à voir avec les codes et règles qui dictent nos conduites et nos modèles, ainsi donc avec la hiérarchisation de ses modèles.


Pour trouver un sens à cette indécence et en avoir le sens, l’envie et l’idée m’ont pris de peindre sur des porcelaines bon marché et de pailleter des objets du quotidien féminin. Car nous les voyons et considérons comme appats et décorations vulgaires et donc pour activités secondaires.

Elles sont connotées, circonscrites à un champ de pratiques et d’individus de sexe dit féminin.

La paillette: objet de parure, de maquillage, clinquante et tape-à-l’oeil. La paillette, piège, artifice, ruse, mensonge. Arme du temps sans argent, elle en jette, ressemblant à la pratique de l’artiste, qui doit en jeter, s'il ne veut pas mourir de faim. Elle brille et vaut moins qu'elle ne dit.


La peinture sur porcelaine, traditionnelle, se dote de l'inoffensive pratique du gout, et non pas du mauvais. Activité de famille, art de recevoir , de montrer et de se montrer. Les amatrices de porcelaine sont légions. Elle reste l’expression comme peinture sur soie, du féminin,  artisanal, comme les broderies sages et laides. Peinture sur porcelaine et pailletage nous parlent d’un féminin remisé à sa cuisine, hors des arts  sérieux du masculin.


Je rentre donc de cette chasse au sens de l’indécence trouvant du sens à déployer un féminin jusque-là reculée. In décente ironie que de redécouvrir l’enfantine parure de nos envies de poupées, jeux de dînettes et maquillages, par lesquels passe l’apprentissage du code-femme. Or si le trousseau n’est plus à faire pour trouver à vivre et à vivre sexuellement dans la société, reste à dévoiler le devenir-femme de l’art comme on disait femme de lettres. Ce sens de l’indécence passera-t-il par l’acceptation d’une sexuation des oeuvres ou plutôt des ouvrages? Madame Bourgeois Louise nous en parle, cette femme au phallus, qui a brodé, petite fille, des tapisseries avec sa mère.

Fabienne Boisset

« Je suis aller voir le site de Fabienne et ses peintures sur l'appareil génital féminin me plaisent beaucoup. C'est surprenant de ramener nos profondeurs abyssales à la surface plane d'un mur, de figurer le"continent noir" en couleurs propres et définies à une échelle qui nous rappelle  notre origine :  on est toujours plus petit que ce mystère originel et on pourrait bien repasser dedans ! »

Delphine Rose

 

 
chaussure_art_france

verre_art_france

peinture murale_art_france